8 juin 2008

Konshinkai


Le 23 mai dernier avait lieu à l'université une réception pour tous les étudiants étrangers et qui voulait s'inviter à la fête (c'est-à-dire les pique-assiettes du voisinage). À cette occasion, on a demandé aux étudiants étrangers de présenter un petit quelque chose de leur pays.

Il s'agissait à chaque fois de danse ou de musique même si, finalement, peu de représentations ont montré quelque chose de typique. On a ainsi eu droit à des chants, diverses danses (traditionnelle indonésienne, billy crawfordienne, pop-coréenne etc.), une démonstration de guitare électrique etc.

Pour ma part, j'ai joué un petit pot-pourri de ma musique au piano, en ajoutant quelques mélodies okinawaïennes et japonaises. Rien de plus français, en somme.

C'était la première fois que je jouais en public, exercice que je redoute particulièrement, mais ça s'est finalement bien passé. De toute façon, j'aurais pu chanter une chanson paillarde, ç'aurait été le même résultat vu l'esprit bisounours qui règne dans ce genre de rencontres au Japon.

2 commentaires:

  1. tu aurais pu aussi chanter hélène de hélène rollès car elle est du mans
    bisous

    RépondreSupprimer
  2. Il aura fallu faire un choix !

    RépondreSupprimer